INFORMATION SUR L'HYPNOSE
ET L'HYPNOTHERAPIE

L'HYPNOSE, C'EST QUOI ?

Un état particulier mais naturel dans lequel on parait endormi, ou éveillé mais sans être pleinement conscient.

Il existe plusieurs définitions, la plus courante est : « ETAT MODIFIE DE CONSCIENCE ».

Concrètement, c'est un état où le temps est comme suspendu, où l'on est entre l'état éveillé et le sommeil, où l'on perçoit moins la réalité et l'on est plus ouvert à l'imaginaire.

C'est un état apparemment semblable à celui dans lequel nous sommes juste avant l'endormissement naturel ou dans les premières secondes après le réveil naturel.

Les neuro sciences ont montré qu'en état d'hypnose des changements se produisent dans le fonctionnement du cerveau.

 

 

L'ETAT HYPNOTIQUE, CA SE DECLENCHE COMMENT ?

Deux manières possibles : 

Spontanée

Par exemple, quand on :   

  • Voyage et qu'on regarde longuement le paysage, en pensant à autre chose

  • Lit un roman passionnant qui nous absorbe et qu'on oublie le temps qui passe

  • Vit pleinement les sensations et les émotions des personnages dans un film

  • Revoit des photos ou une vidéo et qu'on plonge dans nos souvenirs

  • Contemple longuement le mouvement des vagues et que nos pensées sont ailleurs

Nous sommes tous en état hypnotique, sans le savoir, plusieurs fois par jour.

Provoquée

Par l'action d'une personne extérieure, un hypnotiseur ou un hypnothérapeute.

 

 

DOMAINES D'INTERVENTION DE L’HYPNOSE

ils sont très nombreux, exemples :

  • Stress

  • Peurs

  • Angoisses

  • Dépression

  • Arrêt du tabac

  • Autres addictions

  • Poids

  • Confiance en soi / estime de soi

  • Traumatismes

  • Douleur physique ou morale

  • Phobies

  • Deuil

  • Séparations

  • Timidité

  • Problèmes de couple

  • Problèmes sexuels

  • Etc ...


À cette liste, il convient d'ajouter le COACHING notamment pour :

  • Restaurer ou/et accroitre la confiance en soi

  • Améliorer la préparation aux examens, concours

  • Faciliter la prise de parole en public

  • Améliorer la préparation mentale des sportifs pour les compétitions

  • Traverser et surmonter une période difficile

  • Mieux vivre un changement

  • Etc …


L'efficacité de l'hypnose et de l'hypnothérapie n'est plus à démontrer.

Dans le monde entier, des médecins, des chirurgiens dentistes, de nombreux hôpitaux, des praticiens l'utilisent.

Les personnes qui ont suivi une hypnothérapie, en connaissent les bienfaits.

IMPORTANT

L'hypnose est aussi très utile dans le domaine professionnel, notamment pour :

  • Passer un entretien d'embauche

  • Améliorer les rapports au travail (collègues, direction, équipe, clients, fournisseurs)

  • Diminuer et surmonter le stress professionnel

  • Accroître la motivation

  • Eviter le « burn out »

  • Etc ...

 

L'HYPNOTHERAPIE, C'EST QUOI ?

« L'hypnothérapie est l'utilisation de l'hypnose à des fins voulues thérapeutiques » (Source Wikipedia).

Elle consiste, pendant l'état hypnotique, dans l'utilisation de techniques et de processus hypnotiques à but thérapeutique, appelés « Protocoles ». 

 

L'HYPNOTHERAPIE, COMMENT CA AGIT ?

On ne peut parler d'hypnothérapie sans rappeler en premier lieu que l'hypnose est basée sur un concept majeur.

C'est que deux entités différentes existent, cohabitent dans chaque personne.

Une partie consciente (appelée « le Conscient »), « qui a une pleine et claire connaissance de ce qu'on fait.

Une partie inconsciente (appelée « l'Inconscient » qui gère de façon automatique et permanente tout le fonctionnement de notre corps et de notre être.

En particulier, le cœur, la respiration, nos cinq sens, l'équilibre, l'envie de manger, de boire, de dormir, etc …

C'est également elle qui permet les réflexes (donc des actes involontaires, innés) comme par exemple celui de s'écarter immédiatement si une voiture nous frôle, ou de retirer instantanément notre main posée sur une plaque brûlante.

Dès notre naissance et tout au long de notre vie, nous apprenons une grande quantité de choses, enregistrons énormément d'informations, sommes concernés par une foule  d'évènements extérieurs de tous ordres, etc ... et vivons des moments marquants, parfois joyeux ou douloureux.

Notre partie inconsciente, (« l'Inconscient ») stocke toutes les émotions qui proviennent et résultent de tous ces apprentissages, de toutes ces expériences, de tous ces évènements, de toutes ces épreuves.

En fonction de cette masse d'informations, il crée et installe en nous au cours des années des comportements, des habitudes, des « rituels ».

La plupart du temps ils vont dans le bon sens, nous protègent.

Mais il s'avère parfois qu'en toute bonne foi, l'inconscient se trompe.

Qu'il génère, instaure un mauvais comportement, une mauvaise routine, une mauvaise habitude.


Qu'il systématise, reproduise, généralise, automatise un mauvais « programme », un mauvais « rituel ».

Exemple : fumer « par habitude » après un café ou lors d'une pause au travail, alors que pourtant chacun sait « consciemment » que cet acte répété détruit notre santé, mène souvent au cancer et peut conduire à la mort.

Mais bien qu'elle soit pleinement consciente des graves conséquences, la partie « Consciente » du fumeur est incapable de résister, de s'opposer à l'envie de fumer, à la pulsion énorme produite par la partie « Inconsciente ».

Un autre exemple que j'utilise souvent pour démontrer les erreurs involontaires de l'Inconscient, est notre comportement devant l'apparition soudaine d'une bête féroce.

Dans cette situation, notre réaction est généralement un réflexe (donc un acte inconscient !). Et c'est la fuite !

Or si nous fuyons, à coup sûr l'animal nous assimile à une proie et nous attaque.


Dans ce cas, le bon comportement à adopter est donc totalement inverse de la fuite, il est de rester complètement immobile, figé.

Ce second exemple montre que notre inconscient, même s'il croit bien faire, ne met pas toujours en place les bonnes réactions, les bons «programmes ».

Qu'en raison d'évènements, de traumatismes, deuils, épreuves,  séparations, etc …  sans que la partie « Consciente » puisse s'y opposer, il crée parfois unilatéralement  des réactions négatives : des sensations physiques (boule au  ventre, oppression poitrine, gorge nouée, bruxisme, nausées, vertiges, constipation ou diarrhées, eczéma, psoriasis, etc ...  et des comportements négatifs (addictions, dépendances, phobies, mauvaises habitudes, faiblesses psychologiques, etc … qui nous perturbent ou nous gênent dans notre vie).

Le but de l'hypnothérapie est d'agir sur ces dysfonctionnements

Et elle le fait bien.

Comment ?


Parce qu'en état hypnotique, « l'inconscient » est plus accessible.

Le praticien peut alors intervenir.

Modifier, atténuer, minimiser, effacer le comportement qui pose problème et si nécessaire, instaurer, installer à sa place un autre comportement, lui positif.

En fait, tout se passe comme si l'on supprime un logiciel inutile, inadapté ou toxique dans un ordinateur, et qu'on le remplace par un programme utile, efficient.

 

COMMENT SE DEROULE UNE SEANCE D'HYPNOTHERAPIE ?

Généralement elle comprend 3 parties :

1 - L'entretien préalable

En hypnose et en hypnothérapie, chaque personne est différente.

L'objectif du praticien est donc d'abord de bien connaitre votre profil personnel (et hypnotique) et aussi de bien identifier votre recherche, votre réel besoin (exprimé ou non exprimé), car souvent plusieurs sont interconnectés, ou en entrainent ou en cachent d'autres.

Cette première étape est absolument fondamentale, car les éléments recueillis sont essentiels pour la suite de la séance et notamment la réussite de la thérapie.

Grâce à cet entretien, l'hypnothérapeute détermine les processus hypnotiques qu'il va utiliser dans les 2 étapes suivantes.

2 - La mise en état hypnotique (« l'Induction »).

Cette seconde étape consiste dans l'activation par le praticien du processus qui conduit à l'état hypnotique.

Elle amène donc à l'état de « modification de conscience ».

En hypnose, cet état est appelé  « Transe » bien qu'il ne correspond absolument pas à l'état d'apparent délire ou de démence, que ce terme définit souvent.

En fonction des informations recueillies lors de l'entretien préalable et de ce qui va suivre dans la 3ème étape, l'hypnothérapeute utilise le processus hypnotique « d' Induction » qui lui paraît le mieux adapté, pour amener de manière rassurante, agréable et bienveillante, l'état hypnotique.

          3 - la thérapie proprement dite.

 

Dans cette 3ème et dernière étape, le praticien applique un des processus hypnotiques à but thérapeutique, appelés en hypnose « Protocoles ».

En l'occurrence, celui qui lui paraît le mieux adapté pour atteindre votre objectif.

Il convient de préciser qu'en hypnothérapie, il existe rarement un protocole unique pour traiter un même problème, mais souvent plusieurs protocoles différents.

Comme dans le cas d'un traitement médical, en fonction des éléments que nous allons voir au paragraphe suivant et qui dépendent directement de la personne qui vient consulter, il revient au praticien de choisir celui qui lui paraît le plus efficace.

 

POUVEZ VOUS BENEFICIER DE L'HYPNOTHERAPIE ?

OUI !

Nous sommes tous hypnotisables et pouvons tous bénéficier des effets de l'hypnothérapie.

Cependant il ne serait pas objectif et sérieux d'oublier d'évoquer un point capital.

Le temps !

Contrairement aux idées parfois encore reçues, un hypnotiseur ou un hypnothérapeute n'est en aucun cas un magicien.

Bien qu'elle soit une « thérapie brève », l'hypnothérapie n'est pas  un remède miracle.

Sinon cela se saurait depuis longtemps et la médecine n'existerait pas, ou plus.  

 

La réalité est que :

  • La « RECEPTIVITE HYPNOTIQUE » d'une personne  (facilité avec laquelle elle peut être mise en état hypnotique)  varie d'une personne à l'autre (étape 2 du paragraphe précédent)

  • La « SUGGESTIBILITE HYPNOTIQUE » d'une personne (facilité avec laquelle son inconscient intègre les protocoles hypnotiques) varie d'une personne à l'autre (étape 3 du paragraphe précédent)


Il suffit d'assister à un spectacle d'hypnose pour en avoir la preuve évidente.

Seule une partie du public se montre très réceptive aux suggestions de l'hypnotiseur, tandis que l'autre partie de l'assistance, souvent plus importante, réagit beaucoup moins ou pas du tout.

 

La plupart du temps, dans un but de transparence, au début de leur prestation, les hypnotiseurs de spectacle l'indiquent.

Pour leurs numéros, Ils ne conservent donc que les personnes HYPER RECEPTIVES et  HYPER SUGGESTIVES qui ne représentent d'ordinaire pas plus que 10 à 15 % de l'assistance, ce qui est donc très minoritaire, et ils se gardent bien de tenter d'opérer sur les autres.

 

Un hypnothérapeute dans son cabinet ne peut faire cette sélection.

Donc, contrairement aux apparences, à certains égards, sa tâche est plus difficile que celle d'un hypnotiseur de spectacle.     

 

De plus, comme nous l'avons vu, les domaines dans lesquels l'hypnothérapie peut agir, sont très nombreux et variés, et nécessitent des délais d'action différents.

En conséquence selon :

  • La nature du problème à traiter

  • La « RECEPTIVITE HYPNOTIQUE » d'une personne

  • La « SUGGESTIBILITE HYPNOTIQUE » de cette personne

Une thérapie peut être très courte ou longue selon les cas.

De plus, élément CAPITAL, la MOTIVATION de la personne qui s'engage dans une hypnothérapie est ABSOLUMENT ESSENTIELLE pour sa réussite.

 

PRENEZ VOUS DES RISQUES DANS UNE SEANCE ?

Souvent, notamment en raison de l'hypnose de spectacle, l'hypnose paraît encore inquiétante, mystérieuse.

La plupart du temps les craintes sont induites par la vision de personnes endormies brusquement et leur étonnante obéissance alors qu'elles semblent pourtant totalement éveillées (mais en fait seulement « apparemment éveillées » car en fait toujours sous hypnose).

A cet sujet, je rappelle qu'en état hypnotique, on peut paraître endormi ou éveillé.

Il est donc logique avant une séance d'hypnose et d'hypnothérapie d'être un peu tendu, nerveux, souvent par peur de l'inconnu ou d'une de perte de contrôle que l'on redoute.

En réponse, il convient de rappeler que :


- La qualité de la relation avec l'hypnothérapeute et la confiance que la personne qui vient en séance peut avoir en lui, sont essentielles
- L'hypnose est un état naturel
- Le but de l'hypnothérapie est totalement différent de l'hypnose de spectacle


Ensuite, qu'un hypnothérapeute se doit de part son éthique et le but recherché, de bien rassurer la personne concernée (d'où l'intérêt de la qualité de la relation et de la confiance, déjà évoquées), et de l'amener, l'accompagner, la guider progressivement, avec précaution, respect et bienveillance vers l'état hypnotique, qui est en fait un état très agréable.

De plus, il convient de mettre également en place ce qu'on appelle en hypnose des « Fusibles », c'est à dire des processus qui permettent de sortir seul et immédiatement de l'état hypnotique, sans intervention du praticien.

De surcroît, dans cet état on ne perd pas complètement le contrôle de ce qui se passe, il  est impossible de faire adopter ou d'imposer à quelqu'un, un comportement ou des actes contraires à ses principes ou à ses valeurs.

Enfin, en aucun cas, une séance d'hypnothérapie ne peut entrainer de maladie ou des troubles de tous ordres (excepté le type de celles indiquées au paragraphe suivant REMARQUES IMPORTANTES) et même en cas d'absence soudaine du praticien ou d'incapacité pour lui d'agir (malaise, décès) le passage de l'état hypnotique à l'état naturel de sommeil se fait automatiquement au bout de quelques instants.

 

COMMENT EST-ON DES LA FIN D'UNE SÉANCE ?

On ressent un sentiment de grande détente, de grand apaisement,  de profond repos, de profond bien être et de totale élimination des tensions et du stress, et on a récupéré énormément d'énergie positive.

Selon les cas, on peut se rappeler ou non du contenu de la séance.

Il est constaté que 20 min en état hypnotique équivalent à 2 heures de sommeil.

 

REMARQUES IMPORTANTES

En aucun cas, une hypnothérapie peut se substituer à un traitement médical prescrit par un médecin, et il peut même être souhaitable que le médecin traitant en soit informé.

L'hypnose est à proscrire formellement dans le cas de certains problèmes psychologiques et pathologies psychiatriques, aux personnes sujettes à des crises d'épilepsie, et elle est très déconseillées aux femmes enceintes de plusieurs mois, et aux enfants de moins de 15 ans, etc ...).

Hormis ces cas, d'ordinaire l'utilisation de l'hypnose et de l'hypnothérapie n'est sujette à aucune contre indication, et peut être complémentaire, accompagner un traitement médical (douleur, chimiothérapie, dépression, etc …) ou une autre thérapie de type « médecine douce » (acupuncture, EFT, réflexologie, etc …).